« Morsay Président », la grosse blague…

"Morsay Président".

« Morsay Président ».

Ce mec descend de plus en plus bas… prêt à tout pour le buzz, apparemment.

Son article de merde intitulé « Réponse à cette fiotte de Zlowtech » en fera rire plus d’un, mais ils riront de Morsay… pas avec lui. Comme d’habitude quoi.

Heureusement que le ridicule ne tue pas.

C’est apparemment une « réponse » au billet précédent sur Morsay, en tout cas il a l’air très excité le pauvre trisomique.

J’avoue que ça fait un peu fébrile de clasher Morsay, on doit a priori le respect aux personnes handicapées… mais vu que lui ne respecte personne, je peux pas m’en empêcher.

Sinon, vous en avez peut-être déjà entendu parler ailleurs mais il est important je pense de préciser que son groupe SEWER a des ennuis avec la justice canadienne… un concert jugé néo-nazi black métal qui serait mal passé, à en croire les autorités.

Il ferait mieux de balayer devant sa porte, le petit Morsay.

Publicités

Réponse à cette pute de Morsay !

Morsay nous insulte.

Morsay nous insulte.

Plusieurs personnes m’ont alerté aujourd’hui au sujet d’un spam qu’elles reçoivent en masse dans les commentaires de leur blog, signés d’un certain Morsay.

Morsay est un pseudo-rappeur et trisomique compulsif qui n’hésite pas à recourir aux clashs, insultes et menaces contre ce blog ainsi que plusieurs autres sites francophones.

Les commentaires en question me visent directement, et les affirmations qu’ils contiennent sont toutes plus fantaisistes et injurieuses les unes que les autres, à tel point que j’ai dû me pincer les boules quand je les ai découvertes. Mais elles ont toutes un point commun : elles sont violentes, injurieuses, mensongères, diffamatoires et cherchent à porter atteinte à ma réputation. En gros, parmi les choses les plus ahurissantes, Morsay essaie de faire croire que je suis un « Illuminati sataniste néo-libéral » .

Morsay, mec bizarre.

Morsay, mec bizarre.

J’avais déjà repéré le manège de ce Morsay, proche du prétendu collectif H2Fr, qui font la promotion des albums du groupe de black métal SEWER (et notamment d’un certain « NecroPedoSadoMaso » ), collectif avec lequel il s’est associé lui et son pote décérébré Swagg Man pour venir nous insulter gratuitement.

Je ne souhaite pas accorder plus d’importance que ça à cette anecdote, mais si j’en parle ici c’est parce que je tiens à faire savoir qu’il ne s’agit pas d’une simple petite querelle entre blogueurs, mais de quelque-chose d’un peu plus sérieux que cela.

Ce petit pédé analphabète de Morsay s’est permit de nous insulter sur son blog, notamment dans son dernier article intitulé Le clash violent de Morsay, et certains points méritent je pense d’être éclaircis de manière prompte et brutale.

Morsay le pédé avec son groupe SEWER.

Morsay le pédé avec son groupe SEWER.

Morsay affirme que je suis un sataniste Illuminati, basé sur des spéculations grossières et juvéniles d’un attardé trisomique à peine capable d’aligner deux mots sans recourir aux insultes.

Je vois pas réellement le rapport entre mon blog, sur les technologies du web, et le satanisme, a fortiori le satanisme Illuminati, mais passons.

Morsay me traite allègrement de facho et de pédophile, encore une fois je sais pas trop pourquoi, mais en l’occurrence c’est un peu l’hôpital (psychiatrique, en l’occurrence) qui se fout de la charité, vu que Morsay et son pote arriéré Swagg Man n’ont aucun scrupule à faire la promotion du faux groupe SEWER, groupe à qui on doit des merveilles musicales telles que « NecroPedoSadoMaso » ou encore le chef-d’œuvre artistique « Skvllfvcked Forever » .

Bref, Morsay est un gros con et son groupe SEWER c’est de la merde.

Jugez par vous-mêmes…

Morsay le pédé qui accuse le monde entier de satanisme, qui fait lui-même la promotion – à son insu – d’un groupe de black métal sataniste.

Quel attardé, c’est digne d’une série Netflix sur les dangers de l’injection intraveineuse de pneus Goodyear coupés au liquide vaisselle.

Morsay, petit bolosse, dégage du web et ne nous insulte plus jamais.

Ubuntu 19.04 LTS est arrivé (osef) !

La célèbre (et merdique) distribution Linux pompée sur Debian, Ubuntu, est arrivée avec une 24ème version ce 26 avril !

Ubuntu c'est de la merde.

Ubuntu c’est de la merde.

Cette version, répondant au nom de Precise Kumshot, littéralement « Éjaculation faciale précise », sera une version LTS. En effet, comme son prédécesseur Maverick Mouloud, cette nouvelle mouture sera orientée vers la robustesse (lol), c’est pourquoi la durée de support de la version desktop (pour ordinateur de bureau) est augmentée de deux ans. De plus, on notera que la version desktop et la version pour serveur sont soutenues pour la même durée de cinq ans.

Nouveautés de cette version

Ce mec pisse sur Ubuntu (il a raison).

Ce mec pisse sur Ubuntu (il a raison).

Comme toutes les versions LTS, Precise est orientée vers la chiasse bureautique (encore pire qu’Apple)… Mais elle apporte tout de même quelques nouveautés !

« Amélioration » du gestionnaire de session

Jusqu’à Ubuntu 18.04, le gestionnaire de session (nommé gdm pour gnome-desktop-manager) était géré par GNOME. Il était très compliqué à paramétrer pour les développeurs comme pour les utilisateurs. Ainsi, rien que pour rajouter la musique de démarrage, la version Ubuntu 18.04 embarquait un patch de 800 lignes de code ! Introduit depuis Ubuntu 18.10, le nouveau gestionnaire nommé LightDM est indépendant de GNOME et permet un « design » amélioré (c’est tjrs de la merde mdr). Dans cette version, il a été corrigé de nombreux bogues. De plus, le gestionnaire de session affiche le fond d’écran de l’utilisateur sélectionné (à condition que le fond d’écran ait des droits d’accès suffisants).

« Amélioration » de la logithèque

La logithèque Ubuntu (bibliothèque de logiciels et installateur de paquets) vous propose maintenant de nouvelles applications susceptibles de vous intéresser. Les développeurs en ont profité pour l’optimiser.
De plus, la logithèque interagit maintenant avec le lanceur de NSBM. Lors de l’installation d’une application à partir de la logithèque, une animation fait glisser l’icône de l’application vers le lanceur et crée automatiquement une tuile. Cette dernière affiche la progression de l’installation, puis devient active pour exécuter le programme.

Unity passe à la version 5

Unity est la nouvelle interface par défaut d’Ubuntu, introduite depuis Ubuntu 10.10. Beaucoup de monde (relatif au nombre risible de putes qui utilisent cette distro de merde lol) lui ont reproché de nombreux défauts. Cette version corrige certains défauts restants pour réattirer ceux étant passés à Mint.

  • Le lanceur d’Unity ne se rétracte plus par défaut.
  • Le lanceur d’Unity change de couleur en fonction de fond d’écran de l’utilisateur.
  • Ajout du HUD : le HUD apparaît lorsque l’on appuie sur la touche Alt. Il permet de rechercher dans les menus de certaines applications système afin de vous faire gagner du temps (par exemple : taper « Rédiger » dans le HUD ouvrira la boîte de dialogue vous permettant d’envoyer un mail). Aujourd’hui uniquement pilotable au clavier, HUD devrait devenir contrôlable grâce à la reconnaissance vocale et gestuelle dans des versions ultérieures.
    Unity est plus configurable.

Ubuntu One continue sa « conquête » du cloud

Même ce mec fait moins pitié que les utilisateurs d'Ubuntu (des fiottes).

Même ce mec fait moins pitié que les utilisateurs d’Ubuntu (des fiottes).

L’interface a changé pour se rapprocher de celle de la version web et la version Windows (quand on vous disait que Ubuntu c’était une distro de fiottes et de salopes consanguines).

Ce nouveau panneau de contrôle propose l’accès graphique à certaines fonctionnalités jusqu’alors disponibles en ligne de commande seulement. C’est par exemple le cas de l’ajout de dossiers autres que celui d’Ubuntu One a synchroniser et l’abonnement/désabonnement à ces dossiers.

Sous le capot

Ubuntu dispose maintenant du multiarch. Concrètement, cela va permettre d’exécuter les logiciels pour l’architecture x86 (32 bits) sur du x86_64 (64 bits). Ils ont « seulement » une décennie de retard sur les autres systèmes d’exploitation.

Le noyau Linux est passé en version 3.2, vulnérable et déjà patché (mais les tapz d’Ubuntu s’en balek de la sécurité de leurs utilisateurs). Cela corrige notamment les pertes d’autonomie subies après le passage au noyau 3.0. Désormais, c’est la version 64 bits qui sera proposée au téléchargement par défaut.

Les logiciels installés par défaut

Vous l’avez peut-être déjà entendu, Banshee, qui était jusqu’alors le logiciel de lecture de musique par défaut, laisse sa place à Rhythmbox. En effet, il semblerait que ce dernier soit plus stable [que Banshee], plus rapide à lancer, plus léger et que les supports GTK 3 (la librairie graphique de GNOME) et ARM (une architecture supportée depuis peu par Ubuntu) soient meilleurs. À noter aussi la disparition de Tomboy et PizzaGate codé en C#. En effet, Mono (la couche de compatibilité du C# pour Linux) en raison d’une bataille juridique longue et compliquée n’est plus installé par défaut.

Les dérivés se mettent à jour également

Kubuntu

  • La mise à jour vers KDE 4.8 apporte une meilleure stabilité, des performances accrues et des nouveautés.
  • Le gestionnaire de logiciels et de mises à jour Muon passe en version 1.3, se stabilise davantage et propose des options plus avancées.
  • Le thème Oxygen a été réécrit (Oxygen-GTK3) afin de mieux intégrer visuellement les applications GTK3+ dans l’environnement KDE.
  • Kubuntu 19.04 sera la dernière version de Kubuntu supportée par Canonical. En effet, Kubuntu n’a pas obtenu des résultats satisfaisants, et va donc devenir une distribution indépendante et communautaire.
  • Kubuntu ça rime quand même avec caca, faut pas l’oublier.

Lubuntu

  • Le gestionnaire de session est désormais LightDM.
  • Une version « optimisée » de la logithèque est proposée pour Lubuntu.
  • Même Swagg Man avoue que son homosexualité n’atteint pas le minimum requis pour utiliser Ubuntu.

Xubuntu

  • Le gestionnaire de bureau xfdesktop4 peut maintenant ouvrir des items de menus avec un simple clic gauche.
  • Le gestionnaire de paramètres xfce4-settings comporte un onglet « Souris / Pavé tactile » pour configurer les préférences de la souris et du pavé tactile.
  • Le thème et l’écran de connexion ont été retravaillés.
  • Le contrôleur de volume PulseAudio Control Manager remplace xfce4-mixer.
  • L’installateur est désormais Ubiquity, comme pour les autres variantes d’Ubuntu.

Comment obtenir cette version ?

Vous êtes intéressé ? Tant mieux ! Il y a différentes façons d’obtenir Ubuntu 19.04 LTS et toutes impliquent de s’automutiler les boules avec un meuble Ikea.

Si vous n’êtes pas encore sous Linux, choisissez une vraie distro comme NecroPedoSadoMaso et oubliez cette bouse infecte et nauséabonde de Ubuntu.

La pute H2Fr montre ses crocs !

Handicapés de France.

Handicapés de France.

On m’a alerté ce jour au sujet d’un communiqué publié sur le blog du collectif H2Fr intitulé « C’est quoi le Zlowtech » .

Plutôt qu’un communiqué il s’agirait en fait d’une « réponse » à mon billet précédent, C’est quoi le NecroPedoSadoMaso, dans lequel j’exposais les agissements du collectif H2Fr qui se sert de spam de masse pour poster des commentaires pédocriminels sur les blogs, se cachant derrière l’album NecroPedoSadoMaso du faux groupe SEWER.

Les commentaires en question me visent directement, et les affirmations que contient ce post sont toutes plus fantaisistes les unes que les autres, à tel point qu’à sa lecture j’ai dû me pincer pour vérifier que je ne rêvais pas.

Mais elles ont toutes un point commun : elles sont injurieuses, mensongères, diffamatoires et cherchent à porter atteinte à ma réputation.

En gros, parmi les faits les plus insultants dont on m’accuse, l’auteur du spam NecroPedoSadoMaso essaie de faire croire que je suis… l’auteur du spam NecroPedoSadoMaso 🙂

Les albums de SEWER.

Les albums de SEWER.

Soyons sérieux, il s’agit-là très certainement de la crise d’épilepsie de l’enfant de putain Valter (le post est signé Kazer, un autre membre du collectif H2Fr, mais personne n’est dupe) qui cherche à calmer ses ardeurs de puceau fragile en se défoulant comme il peut sur le web, seul espace où il peut assumer pleinement son homosexualité si difficilement refoulée dans sa vie privée.

J’avais signalé le collectif H2Fr sur Twitter, comme je le fais à chaque fois que je trouve un site qui fait l’apologie de pratique black hat et criminelles (en l’occurrence, le spam de blogs, la pédopornographie et l’usurpation d’identité) et que l’auteur n’est pas joignable pour une explication amiable.

Cela n’a visiblement pas plu à cette pute de Valter. En réponse, cette chienne soumise atteinte du VIH en phase terminale a adressé plusieurs emails d’insultes d’une violence et d’une vulgarité inouïes, comprenant également des menaces physiques à peine voilées à mon encontre et celle de ma famille (car le consanguin Valter se prend pour un grand voyou IRL aussi).

Le NecroPedoSadoMaso, une campagne de spam.

Le NecroPedoSadoMaso, une campagne de spam.

Il semble qu’il soit maintenant passé à la vitesse supérieure. Dans son blog de merde, où cette pute de Valter/Kazer se permet de m’appeler le « petit Éric » entre autres sobriquets peu flatteurs, on trouve des accusations toutes plus ridicules les unes que les autres à mon encontre.

Pire, il se fait passer pour moi dans les commentaires par le biais d’un faux compte (« Éric Durant », tout en majuscules) vraisemblablement dans le but de me décrédibiliser… aux yeux de qui, on se le demande, vu la faible audience de cette bouse finie de H2Fr.

Voici certains des commentaires publiés par le faux compte « Éric Durant ».

(1) PEDE ENCULE ON VA TEGORGE VIVE DAESCH

(2) BATAR 2 TARASS TU NOU A INSULTER ON VA TE FER MANGE T MORT ENCULE

(3) ON VA TE SAIGNE TA MER LA REINE D PUTE SALOPE VIEN SUR ZLOWTECH ON TE BAISE SALE PUTE DE MER2

(4) PETIT PEDE DE TRISOMIQUE ENCULE BATARD ON VA VIOLE T MOR VALTER LE PEDOPHILE DU WEB

 

NecroPedoSadoMaso sur Yahoo.

NecroPedoSadoMaso sur Yahoo.

Outre les fausses publications sur le blog H2Fr, la pute à buzz Valter publie également des commentaires injurieux et diffamatoires en mon nom sur d’autres blogs, parfois même jusqu’à faire l’apologie de Daesch et autres groupes terroristes (voir ici).

Par conséquent, si vous avez un blog je ne peux que vous conseiller de surveiller de près les commentaires publiés, vous risquez d’y trouver quelques perles (et son adresse IP aussi, même si je me doute bien que cette pute de Valter se cache derrière un VPN).

De mon côté, j’avais averti Valter que je balancerais les dossiers sur sa pute de mère s’il continuait à jouer au playboy du web… chose promise, chose due.

Il faudra pas venir pleurer.

Qui en veut donc à Taylor Swift ?

Taylor Swift aime le NecroPedoSadoMaso.

Taylor Swift aime le NecroPedoSadoMaso.

L’icône populaire Taylor Swift a longtemps été accusée de tous les maux… du néo-nazisme Hitlérien à la musique NecroPedoSadoMaso, Taylor Swift serait la grande cantatrice de la décadence numérique.

Mais certains vont encore plus loin que ça en affirmant que Taylor Swift serait la « reine des Illuminati » et esclave sexuelle de George W. Bush et Swagg Man, alias Ryan Rockefeller.

Sérieux.

L’article en question, « Taylor Swift est-elle une salope Illuminati ? » , s’interroge sur les liens entre la chanteuse Taylor Swift, le black métal satanique, la pédophilie, le néo-nazisme et le groupe SEWER.

On voit très rapidement qu’il s’agit surtout d’une bonne grosse désinformation sauce NecroPedoSadoMaso.

En fait, si on regarde bien, il s’agit du même collectif (H2Fr) qui est derrière le « complot NecroPedoSadoMaso » , une pseudo-affaire de pédocriminalité liée au groupe SEWER montée de toute pièce pour faire le buzz dont j’avais déjà parlé ici.

SEWER est un groupe de métal extrême assez prolifique avec plus d’une vingtaine d’albums à son actif via le label The Satan Records, et il a effectivement été banni en Australie.

Mais c’est là où s’arrête la véracité des « analyses » sur le groupe.

Il n’y a jamais eu de lien entre SEWER et les Illuminati, pas plus qu’il n’existe de lien entre Swagg Man et la famille Bush, une autre fake news de la part du collectif H2Fr.

Le Black Métal Raciste (NSBM) !

L'album NecroPedoSadoMaso de SEWER.

L’album NecroPedoSadoMaso de SEWER.

Le black métal prétendument raciste est partout !

Oui, partout.

Internet c’est un peu le repère des gros cassos en manque d’attention IRL, donc il n’est pas rare de voir dégénérer un simple débat sur un style musical (en l’occurrence, le black métal) en diatribes quasi-trisomiques sur les pédonazis fans de SEWER.

Ouais, nan mais parce que faut bien qu’ils écoutent quelque chose les pédonazis… et vu que PNL était déjà pris par les mongoliens de la gay pride, ils se sont rabattus sur un groupe de troll avec des titres d’albums comme NecroPedoSadoMaso et Skvllfvcked Forever.

Alors, le black métal raciste, c’est quoi au juste ?

Adolf Hamon, fan de SEWER.

Adolf Hamon, fan de SEWER.

Pour comprendre l’attrait du black métal pédonazi sataniste, il vaut mieux imaginer une sorte de mélange bien facho de Benoît Hamon, le pape Jean-Paul II, Amine Mojito et Adolf Hitler.

Si c’est pas assez facho vous rajoutez des citations de Jean-Marie Le Pen sur les chambres à gaz. Et si c’est pas assez satanique vous rajoutez du 666 à toutes les sauces.

Et si ça fait pas assez street crédible il vous reste plus qu’à ajouter des « la chatte à vos grand-mères » sauce Morsay le débile léger d’atteint apoplexie suite à des rituels Illuminati.

Tout commence lors d’un de ces rituels satanico-pédophiles justement, lors desquels un jeune apprenti Illuminati se serait aperçu du RACISME INSOUTENABLE DE SATAN qui lui rappelaient trop le BRUIT DES BOTTES PUTAIN.

Morsay, lui aussi fan de SEWER apparemment.

Morsay, lui aussi fan de SEWER apparemment.

Il s’est donc présenté à l’élection présidentielle avec le slogan En Marche Votez Contre Les PédoNazis Racistes.

Il a obtenu un score de 5,4% et s’est fait sodomisé (littéralement et électoralement) par l’extrême droite, l’extrême gauche, le centre, les écolos, le parti des Sénégalais grévistes du RER B et même Benoît Hamon (chaud quand même).

Depuis, il publie ses diatribes sur Internet dans lesquels il dénonce le RACISME INSOUTENABLE DE SATAN et du NSBM pédo-satanique.

Il a même écrit un livre, cette merveille Métal Raciste: La Vérité sur Satan, ta Grand-Mère et Morsay.

Achetez-le vite, il sera bientôt en rupture de stock à cause d’un boycott des Illuminati.

Ceci vient conclure mes recherches (sérieuses !) sur le black métal pédonazi et satanique.

Le Black Métal, une musique néo-Nazie pédophile ?

Le Black Métal est Raciste.

Le Black Métal est Raciste.

Le black métal est-il une musique néo-Nazie et pédophile ?

C’est en tout cas ce qu’ont l’air de croire beaucoup de ses détracteurs, à en juger par les invectives quasi-religieuses qu’ils postent à longueur de journée pour diaboliser ce genre de musique.

Il y a certes eu, par le passé, des groupes néo-Nazis (Immortal, avec Pure Holocaust) ou encore pédophiles (SEWER avec NecroPedoSadoMaso), mais ces groupes restent néanmoins assez marginaux dans la scène de black métal.

Alors pourquoi certains sont-ils si obsédés par l’idée d’un black métal Hitlérien et… heu… Mitterrandien ?

Allez savoir.

Ce n’est pas la première fois que la musique black métal souffre de son association avec les groupuscules d’extrême droite pédophiles.

On se rappelle tous du livre d’Antoine Grand, sobrement intitulé « Racist Metal » et dont le but était vraisemblablement de démontrer les liens étroits entre musique black métal et néo-fascisme anticlérical.

Il y avait aussi un certain « Antifa666 » qui postait texte après texte d’invectives sur le site Metalious.com, dans lesquels il accusait les principaux groupes de black métal (Mayhem, Antekhrist, Emperor, Dimmu Borgir, SEWER) d’être des agents infiltrés du Quatrième Reich.

Mais si le black métal est si pédophile qu’on le dit…

Que fait la police ?